Technologie

Les trois grosses erreurs liées à l’acquisition d’un logiciel pour conseil d’administration sans assistance

Avec un logiciel pour conseil d’administration aussi bon que celui-ci, avez-vous besoin d’assistance ? La réponse est toujours « oui » ! Quel que soit le niveau de convivialité de votre logiciel pour conseil d’administration, vous devez toujours vous attendre à ce que quelqu’un dans votre équipe ait un jour besoin d’une formation supplémentaire, surtout si vous n’évoluez pas dans une organisation tout à fait tournée vers les nouvelles technologies.

Plutôt que de paralyser votre service informatique, pensez à l’avantage que constitue la présence d’une équipe d’assistance à vos côtés pour garantir l’adoption réussie de votre nouvel logiciel pour conseil d’administration. Si vous êtes épaulé, vous serez rapidement en mesure de tirer profit de la solution et de faciliter la transition. De plus, les solutions sont plus sûres si une personne reste à l’affût d’attaques d’hameçonnage, surveille les alertes et s’occupe en direct de résoudre les problèmes dès qu’ils surviennent.

Voici les trois grosses erreurs liées à l’acquisition d’un logiciel pour conseil d’administration sans assistance :

1. La phase d’adoption du logiciel pour conseil d’administration pâtit de l’absence d’assistance

Installation, configuration, intégration et formation sont les étapes incontournables qu’implique l’acquisition d’un nouveau logiciel pour conseil d’administration. Lorsque les employés sont confrontés à un nouvel outil et que l’assistance et les formations offertes sont insuffisantes, ils peuvent se sentir effrayés par la technologie ou trouver que le logiciel pour conseil d’administration ne leur est d’aucune utilité.

Pas étonnant, dès lors, que l’adoption du système pâtisse grandement du manque d’assistance. Lorsque vous recherchez et sélectionnez un logiciel pour conseil d’administration, veillez à ce que des gens (et pas seulement des ordinateurs et des FAQ) soient disponibles pour vous fournir assistance et informations. Après tout, si vous vous apprêtez à investir dans la réussite de votre organisation en installant un outil dernier cri, il serait regrettable que vos collaborateurs ne bénéficient pas de tout l’équipement et de toutes les formations nécessaires pour exploiter au mieux cette nouvelle ressource.

2. Des fonctions clés qui resteront inutilisées

La formation aux fonctions principales est essentielle si vous souhaitez profiter au maximum de votre investissement logiciel. Sans formation, comment faire en sorte que vos collaborateurs connaissent les fonctions principales ou les nouveautés apportées à le logiciel pour conseil d’administration ? Votre équipe saura-t-elle comment utiliser tout le potentiel du logiciel ? Qu’en est-il des bonnes pratiques, des trucs et astuces ?

À l’instar d’un paysage numérique en constante mutation, le logiciel pour conseil d’administrationd’aujourd’hui évolue également pour répondre aux exigences des clients. Les équipes de service et d’assistance à la clientèle épaulent les utilisateurs à chaque étape, même s’il s’agit de leur expliquer les nouvelles fonctionnalités qui sortent tous les trimestres, et sont physiquement présentes pour les former. De cette manière, les clients se familiarisent avec ces fonctions logicielles beaucoup plus efficacement que si celles-ci avaient simplement été rassemblées dans des notes de version que personne ne lit.

Si le logiciel pour conseil d’administration n’est pas porté par l’humain, il se peut que des fonctions importantes ou nouvelles ne soient jamais utilisées ou, pire encore, que leur mauvaise utilisation compromette la sécurité des données sensibles de votre entreprise.

3. Émergence des risques de sécurité

Lorsque vous acquérez un nouveau logiciel pour conseil d’administration, une formation adaptée et une assistance sont toujours nécessaires pour éviter que les employés exposent les données sensibles à certains risques. Vous avez besoin de l’intervention d’une personne qui vérifie que votre logiciel fonctionne parfaitement bien.

Les services d’une équipe dédiée qui veille à la sécurité de vos données sont beaucoup plus avantageux (y compris financièrement) que ceux d’un centre d’appels ou d’une ligne d’assistance par courriel anonyme, contacté uniquement en cas de violation des données. Plutôt que d’adopter une position défensive en matière de sécurité, vous pouvez prendre l’offensive en faisant en sorte que tout le monde se connaisse (pour réduire le risque d’attaques d’hameçonnage) et veiller à ce qu’un collaborateur du fournisseur de logiciel pour conseil d’administration se préoccupe de la sécurité de son client. Vous évitez ainsi les tragédies de biens communs qui sont « l’affaire de tous » et dont personne ne se soucie en fin de compte.

Sans formation et sans assistance adéquates de la part des personnes qui développent le logiciel, vous ne pouvez jamais être tout à fait certain que les processus de sécurité fonctionnent correctement ou qu’ils sont aussi rigoureux qu’ils doivent l’être. Il semble parfois qu’un logiciel n’a pas besoin de l’homme pour fonctionner. C’est une alternative peu coûteuse que d’opter pour une solution qui s’accompagne de formations et d’une assistance informatique 24 h/24 et 7 j/7 par une équipe dédiée. Installer un nouveau logiciel pour conseil d’administration ne constitue qu’une partie de la mise en œuvre ; l’autre aspect consistera à réussir la transition et à exploiter les fonctions principales de l’outil tout en profitant des protocoles de sécurité mis en place.

BLOGS À NE PAS MANQUER