Technologie

Supply chain : assurer la gestion des risques de l’entreprise

La gestion de la chaîne logistique, dite GCL ou supply chain management en anglais, a largement été impactée par la pandémie de coronavirus. Entre gestion des risques de l’entreprise et management de besoins clients en constante évolution, le COVID-19 a imposé aux acteurs de la supply chain de repenser leurs méthodes et leurs outils. Il a fallu trouver les moyens de répondre avec souplesse à la crise sanitaire, en s’appuyant sur les bonnes solutions stratégiques, logistiques et logicielles.

Que recoupe la gestion des risques de l’entreprise liés à la chaîne d’approvisionnement ?

La gestion des risques liés à l’approvisionnement couvre une série de mesures visant à atténuer les dangers qui planent sur la chaîne logistique. Ces dangers sont d’autant plus larges que la supply chain elle-même recoupe tous les métiers liés au transport et à l’acheminement des marchandises, lesquels ont un lien direct avec la compétitivité de l’entreprise.

Les risques qui pèsent sur la chaîne logistique sont donc de différents ordres :

  • risques naturels menaçant l’approvisionnement ;
  • attaques terroristes ;
  • cybercriminalité ;
  • pannes informatiques ;
  • vols de marchandises ;
  • défaillances organisationnelles, par exemple liées à la faillite de fournisseurs ;
  • épidémie induisant des risques humains et ralentissant les productions et les livraisons des partenaires.

COVID et supply chain

Un récent article de Generix group revient sur les impacts du COVID-19 sur la supply chain. Il indique notamment que la crise sanitaire a demandé aux sociétés de gros efforts de réorganisation de la chaîne logistique. Elles ont effectivement été confrontées à des interruptions de chaînes et à des fermetures de frontières qui mettaient à mal le précédent modèle de supply chain, axé sur des interconnexions complexes :

  • Le secteur frais a connu des risques de pénuries de main d’œuvre ;
  • Les entreprises ont manqué de visibilité sur les inventaires fournisseurs pour répondre à la demande client ;
  • Certaines industries françaises ont souffert de leur dépendance à l’import.

Pour maintenir leurs activités et desservir les clients, les entreprises françaises ont donc eu à mettre en place certaines solutions :

  • Développer des chaînes d’approvisionnement agiles et facilement déployables pour répondre à une demande surcapacitaire ;
  • Relocaliser en multi-sourcing pour réduire la dépendance à l’international ;
  • Digitaliser les processus, notamment pour assurer une gestion des risques plus sensible aux signaux faibles.

Bien communiquer pendant la crise, le livre blanc

Découvrez des conseils et meilleures pratiques issues d’expériences clients pour une communication de crise performante. Téléchargez notre livre blanc gratuit.

6 indispensables pour la gestion des risques de l’entreprise liés à la chaîne d’approvisionnement

La résilience de la chaîne d’approvisionnement face aux risques dépend de la mise en place de 6 étapes fondamentales :

1 / Déterminez les risques qui menacent votre chaîne logistique pour identifier les priorités et dresser votre registre des risques.

2 / Examinez la résilience de vos fournisseurs effectifs ou potentiels. Cette démarche permet de hiérarchiser les partenariats en fonction de leurs santés et d’installer un devoir de vigilance vis-à-vis de leurs pratiques, si ce n’est pas encore le cas. Elle peut aussi vous amener à développer des options d’approvisionnement alternatives auprès de fournisseurs différents pour réduire votre exposition aux perturbations.

3 / Digitalisez certains secteurs de la chaîne d’approvisionnement pour :

  • automatiser la surveillance des opérations ;
  • alerter en cas de menace ;
  • assurer sa conformité juridique ;
  • encourager la communication ;
  • faciliter la prise de décision rapide ;
  • rester concurrentiel en cas de crise sectorielle, multisectorielle ou internationale.

4/ Travaillez en collaboration avec les partenaires pour améliorer votre gestion des risques de l’entreprise. Vous pouvez notamment harmoniser vos plans de continuité des activités et ceux de reprise après sinistre. Soyez sincères quant au futur de vos relations et de vos commandes. Restez également honnêtes sur les volumes de vos futures commandes, pour une relation de confiance basée sur le partage de la prévention des menaces.

5 / Privilégiez les normes de mesure et de reporting les plus strictes pour vous garantir des données fiables sur l’ensemble de votre chaîne d’approvisionnement. Exploitez les technologies de conformité pour assurer la transparence de vos processus et rester performant, même en cas de risque juridique avéré.

6 / Actualisez régulièrement votre plan de gestion des risques de l’entreprise pour assurer une résilience de long terme.

Quelles solutions digitales pour une supply chain plus résiliente aux crises ?

La digitalisation de la gestion des risques de l’entreprise liée à la supply chain adresse différentes problématiques. Celles-ci sont reprises dans l’article Comment rendre la supply chain résiliente de Zone Bourse. Le digital intervient à différents niveaux pour sécuriser la chaîne d’approvisionnement :

  • Les algorithmes d’analyse et de projection basés sur le big data permettent de piloter intelligemment les risques et les coûts liés à la supply chain. Les données qu’ils fournissent aident à réagir efficacement et rapidement aux aléas. Elles offrent en outre des informations sur l’impact de l’imprévu en cause et les différentes stratégies pour le réduire.
  • L’intelligence artificielle s’applique également à la chaîne logistique pour la suivre en temps réel et générer des alertes en cas de problème.
  • Le machine learning aide à répartir les tâches en fonction de l’occupation des ressources et de leurs performances. On parle dans ce cas d’un “labor management” éclairé par l’IA.
  • Les outils de GRC (gouvernance, risque et conformité) installent une culture de sensibilisation aux risques. Ils regroupent aussi les données de chaque service sur un même support, pour une gestion des risques transversale et centralisée.
  • Le partage digital de données avec les partenaires permet de gagner en visibilité sur la chaîne et donc d’anticiper et de réagir plus efficacement aux aléas.
  • Opter pour des logiciels sécurisés contourne les conséquences potentielles d’une cyberattaque qui mettrait à l’arrêt un entrepôt, par exemple.
  • Les solutions de conformité juridique automatisent l’actualisation des processus selon les évolutions réglementaires, pour éviter toute sanction pénale.

La gestion des risques de l’entreprise passe donc prioritairement par l’identification de ceux qui menacent la supply chain. La résilience de l’entreprise dépend donc de l’acquisition d’outils digitaux performants, capables d’assurer la continuité des activités de l’entreprise malgré les éventuelles crises.

Signatures en ligne, automatisation des procédures de conformité, espace partagé d’échange de données, confidentialité des dossiers partagés en ligne… Toutes ces fonctionnalités se trouvent dans notre logiciel de gestion des entités juridiques. Demandez-nous une démonstration gratuite de Diligent Entities pour en savoir plus.

BLOGS À NE PAS MANQUER