Gouvernance

Quelles sont les 3 clés indispensables pour réussir une M&A ?

Malgré un marché des fusions-acquisitions (M&A ou Fusac) mondial en chute de 17 % sur un an au premier trimestre 2019, la France voit son activité croître de plus de 50 % pour dépasser les 14 milliards de dollars. Or, réussir une M&A repose sur un ensemble d’éléments complexes et spécifiques qu’il est parfois difficile de maîtriser totalement. Le temps, la collaboration et la sécurité sont parmi les paramètres à intégrer les plus capitaux.

 

1/ Bien gérer le temps pour une fusion-acquisition à succès

 

L’une des clés principales pour réussir une M&A est de parfaitement savoir gérer son temps. Une fusion-acquisition est un projet d’envergure et a un impact immense pour l’ensemble de la société. Aussi, il est nécessaire de lui donner le temps nécessaire pour être bien conçue et, en même temps, de ne pas l’étirer inutilement sur une trop longue période. Ainsi, le parfait tempo doit être trouvé.

La préparation d’une Fusac est un dossier complexe qui nécessite une prise en charge compétente par les sociétés concernées et tous leurs partenaires. Un grand nombre de points doivent préalablement être discutés, débattus et nécessitent un accord. Une bonne fusion-acquisition demande toujours des réflexions et des engagements en amont sur de nombreux sujets. Le rapprochement de deux entités aux histoires, aux cultures d’entreprise et aux managements différents ne peut se faire d’un coup de baguette magique. Il ne faut pas se précipiter au risque de faire échouer la M&A.

Cependant, il est indispensable de ne pas perdre de temps pour réussir une M&A. Un tel projet s’intègre dans un contexte précis, selon une conjoncture particulière et avec les partenaires adéquats. Son succès est indissociable de ce moment. Aussi il faut absolument chercher à le mener à bien rapidement (mais sans précipitation).

C’est aussi parce que la confidentialité est indispensable que la célérité l’est également. Plus le projet de M&A met du temps avant d’être achevé, plus il y a des risques de fuites de l’information. Or, dans un tel cas, cela peut faire échouer la fusion-acquisition.

 

Enfin, prendre plus de temps que nécessaire pour préparer une M&A n’apporte aucune valeur supplémentaire. Cela engage des équipes et des partenaires sur une durée inutilement longue, générant des surcoûts évitables. Cela risque également d’épuiser les personnels et de diminuer leur motivation. Les équipes doivent être mobilisées sur un temps donné, avec une large disponibilité et une importante implication pour plus d’efficacité. La Fusac doit être menée avec diligence et dynamisme pour réellement être un franc succès.

 

2/ Être parfaitement transparent pour réussir une M&A

 

La participation transparente des parties prenantes est indispensable pour le bon aboutissement d’une M&A. Les deux entités doivent se montrer parfaitement coopératives et collaboratives dans la phase de préparation. Pour idéalement réussir une M&A, les sociétés impliquées doivent faire preuve de leur réelle envie de partage et de travail en commun.

Cette volonté de transparence doit se concrétiser par un large accès à l’information. Pour prendre de bonnes décisions quant à un projet de M&A, les parties prenantes ont besoin de consulter nombre de documents et d’échanger sur un large éventail de sujets. Des propositions doivent facilement transiter et des accords être régulièrement approuvés.

Tous les sujets nécessaires doivent pouvoir être abordés. Les communications et transmissions de documents doivent être parfaitement fluides. Des outils digitaux, tels qu’une data room virtuelle ou une messagerie instantanée cryptée ultra sécurisée, sont alors d’excellentes options. Le groupe Diligent dispose de ces solutions spécialisées, facilitant la réussite d’une fusion-acquisition. Messenger peut ainsi aider dans la collaboration et la réactivité, tandis que Diligent Secure File Sharing et Secure Meeting Workflow sont de précieux appuis pour la transmission de documents et la transparence des informations.

Au final, pour réussir une M&A, il est important de s’assurer d’une collaboration sans couture. La phase de préparation doit être fluide, simple et sans tension. Une M&A représente un tel bouleversement pour les entités concernées qu’il est important de procéder avec le maximum de professionnalisme et de bienveillance humaine.

 

 

3/ Protéger les données confidentielles pour le succès de la M&A

 

La confidentialité de la préparation d’une fusion-acquisition est l’une des conditions principales de sa réussite. Les éléments en discussion, les accords en cours d’élaboration et les documents échangés ne doivent pas être divulgués. Le projet même de Fusac doit rester confidentiel le plus longtemps possible. Réussir une M&A nécessite une forte dose de secret.

Or, la préparation d’une M&A demande l’implication d’un grand nombre d’individus, la transmission de moult documents et un grand nombre d’échanges. Aussi, les risques de fuite d’informations sont nombreux.

Une fuite n’est pas nécessairement intentionnelle. Elle peut être le résultat d’une erreur humaine ou d’un problème technique. Cependant, les conséquences de celle-ci sont presque systématiquement néfastes pour l’entreprise : annulation du projet de fusion-acquisition, déferlante sur les cours boursiers, dégradation de l’image de marque de la société…

C’est pourquoi, il convient de chercher à encadrer la fusion-acquisition avec un maximum de précautions. Les données confidentielles de l’entreprise et de la transaction doivent rester en sécurité pour réussir une M&A.

Utiliser des outils comme Diligent Secure File Sharing et Secure Meeting Workflow vous offrent cette tranquillité d’esprit. Ils vont aider à une préparation à la fois efficace et sécurisée en offrant un cadre étanche, adéquat et robuste à la fusion-acquisition. Les atouts de ces solutions sont immanquables. Ils vont créer des data rooms virtuelles ultra sécurisées, chiffrer l’intégralité des données stockées, automatiser la collecte et la diffusion des documents ou encore gérer des autorisations d’accès internes et externes aux sociétés impliquées, le tout depuis une interface intuitive et épurée.

 

Réussir une M&A repose sur une bonne gestion du temps, une transparence exacerbée et une protection idéale des données confidentielles. En appliquant ces 3 règles capitales, il est possible de se prémunir contre tout risque ou conséquence néfaste. Se doter des bons outils est alors déterminant à la réussite d’une fusion-acquisition : une salle de données virtuelle pour la confidentialité et s’extraire des contraintes temporelles et géographiques et une messagerie instantanée pour échanger rapidement sans risque.

 

BLOGS À NE PAS MANQUER