Gouvernance

Comment rédiger une lettre de candidature au conseil d’administration ?

Pour devenir membre du conseil d’administration, une candidature doit être adressée à la société. Il faut chercher à convaincre les actionnaires que vous êtes la personne qu’il leur faut. Votre lettre de candidature au conseil d’administration doit être pertinente, argumentée et efficace. Intégrer un conseil est un long parcours qui nécessite une forte implication en plus d’un profil convaincant.

Comment devenir membre du conseil d’administration ?

Le recrutement de membres pour un conseil d’administration intervient soit lors de la constitution de la société, soit au cours de la vie sociale lors du renouvellement d’un administrateur. Il est donc important de se renseigner pour savoir à quel moment adresser une lettre de candidature au conseil d’administration. C’est l’assemblée générale des actionnaires qui est compétente pour désigner un administrateur.

Pour devenir membre du conseil d’administration, il y a deux principales voies : la nomination et la cooptation.

La nomination au sein d’un conseil d’administration

En règle générale, pour intégrer un conseil d’administration, une personne (physique ou morale) est nommée par l’assemblée générale. Le Code du Commerce encadre strictement la procédure. L’examen des candidatures est réalisé lors d’une assemblée générale constitutive ou ordinaire, selon l’article L225-18, voire en assemblée extraordinaire s’il y a eu fusion ou scission de l’entreprise.

Si vous souhaitez transmettre une lettre de candidature au conseil d’administration, sachez que l’assemblée doit disposer d’informations spécifiques sur les candidats. L’article R 225-83, alinéa 5, cite précisément :

  • « a) Les nom, prénom usuel et âge des candidats, leurs références professionnelles et leurs activités professionnelles au cours des cinq dernières années, notamment les fonctions qu’ils exercent ou ont exercées dans d’autres sociétés ;
  • b) Les emplois ou fonctions occupés dans la société par les candidats et le nombre d’actions de la société dont ils sont titulaires ou porteurs ; »

Les actionnaires se prononcent sur le choix d’un administrateur par le vote à la majorité. La nomination d’un nouvel administrateur est ensuite reportée dans le procès-verbal de l’assemblée générale.

La cooptation d’un administrateur

La cooptation par le conseil d’administration est prévue par le Code du Commerce (article L225-24) lorsqu’au moins un siège est disponible suite à un décès ou une démission. Cette nomination est même obligatoire dans un délai de trois mois si le nombre d’administrateurs est inférieur au minimum prévu par les statuts de la société. Néanmoins, il est impossible de coopter si le minimum légal de trois membres n’est plus atteint.

La cooptation par le conseil d’administration nomme un membre à titre provisoire. L’assemblée générale ordinaire doit alors approuver cette nomination lors de sa séance suivante.

Les profils d’administrateurs les plus recherchés

Pour bien rédiger une lettre de candidature au conseil d’administration, il est important de savoir quels aspects de votre profil mettre davantage en avant. Aussi connaître les tendances et les qualités les plus appréciées est crucial.

Schématiquement, il existe deux profils prépondérants chez les administrateurs. Il y a ceux qui maîtrisent parfaitement le métier de la société et ceux qui disposent de compétences stratégiques, telles que la finance, le juridique, le marketing ou encore le management.

L’analyse des rapports Deloitte sur la structure de la gouvernance des sociétés cotées (juillet 2017) et sur le gouvernement d’entreprise, la rémunération des dirigeants, le contrôle interne et la gestion des risques de l’AMF (novembre 2017) fait apparaître certains profils manquants au sein des conseils. Leur correspondre est alors une bonne opportunité pour devenir membre du conseil d’administration. Ainsi nombre de sociétés manquent d’administrateurs :

  • femmes pour respecter les exigences réglementaires,
  • de nationalité étrangère pour l’internationalisation et la diversité et
  • indépendants selon les recommandations du code AFEP-MEDEF.

Aussi, dans votre lettre de candidature au conseil d’administration, n’omettez pas de faire apparaître si vous correspondez à l’un de ces profils.

Découvrez ici les outils que la plupart des membres du conseil d’administration, ainsi que les cadres et les dirigeants responsables de la gouvernance utilisent pour améliorer leur gouvernance d’entreprise et sécuriser les données confidentiels. 

5 conseils pour une bonne lettre de candidature au conseil d’administration

Pour que votre lettre de candidature au conseil d’administration ait une chance de faire mouche auprès des actionnaires, certains aspects sont à valoriser. En voici les 5 principaux.

Conseil n°1 – Rédiger un courrier structuré, argumenté et pertinent

Votre candidature au conseil doit être formalisée dans un courrier parfaitement écrit qui prend le temps de souligner vos compétences pour intégrer un tel organe. Placez-vous dans la tête d’un actionnaire lambda pour savoir quels points de votre curriculum vitae sont essentiels. Vous devez développer des arguments solides et factuels qui intéressent les dirigeants d’une société.

Conseil n°2 – Identifier votre atout différenciant

Votre lettre de candidature au conseil d’administration doit apporter la preuve de votre utilité propre au conseil que personne d’autre ne peut avoir. Votre valeur ajoutée, l’étendue de vos compétences ou encore l’expertise unique que vous avez acquise sont des points essentiels à transmettre. Votre candidature doit se distinguer des autres. Elle doit mettre en lumière ce que vous allez apporter de singulier au conseil d’administration.

Conseil n°3 – Mettre en avant votre probité

Les actionnaires comme les administrateurs souhaitent éviter toute situation de conflits d’intérêt. Un bon administrateur doit savoir privilégier l’intérêt général de la société. Votre lettre de candidature au conseil d’administration doit insister sur vos valeurs morales, votre sens du devoir et votre volonté d’œuvrer pour l’entreprise. Votre candidature peut s’inspirer les qualités reprises dans la Charte de déontologie de l’administrateur, établie par l’IFA (Institut français des administrateurs), à savoir l’intégrité, l’implication, la loyauté, l’indépendance, le professionnalisme, …

Conseil n°4 – Montrer votre intérêt pour le travail collaboratif

Pour que votre candidature retienne l’attention, il est important de démontrer que vous savez travailler de façon collégiale. À travers votre parcours professionnel et social, insistez sur les challenges que vous avez relevés collectivement. Montrez votre goût pour l’échange, le débat d’idées et le partage de compétences. Un bon administrateur sait jouer collectif au bénéfice des intérêts de l’entreprise.

Conseil n°5 – Afficher votre disponibilité et votre motivation

Parmi les aspects importants qu’il faut mentionner dans une lettre de candidature au conseil d’administration, figure la volonté de s’investir réellement dans le travail d’un membre du conseil. En effet, il est nécessaire de souligner dans votre courrier que vous avez pleinement conscience de l’engagement et de la disponibilité que cette fonction requiert. Mettez en exergue votre volonté de la remplir au mieux de vos compétences en vous montrant aussi actif, appliqué et studieux que nécessaire.

Pour intégrer un conseil d’administration, il ne suffit pas de lui adresser un courrier de candidature. Il est aussi important de continuer à développer vos compétences, votre réseau et votre notoriété.

Découvrez sur notre livre blanc quatre fondements majeurs qui paraissent au coeur de la bonne gouvernance d’entreprise. Téléchargez le livre blanc ici !

BLOGS À NE PAS MANQUER