Gouvernance

Préparer la reprise après la crise : Le guide pour les dirigeants de société

L’urgence sanitaire de l’épidémie du coronavirus est au cœur des préoccupations quotidiennes des dirigeants depuis des semaines. Aussi, il est difficile encore à ce stade d’envisager la période après la crise. Néanmoins, alors que le déconfinement se profile progressivement en France, cette réflexion est importante à mener. La reprise de l’activité économique nécessite une anticipation dès aujourd’hui. Un retour au bureau ne signifie pas la fin des risques pandémiques ou même un retour à la normale. Comment préparer au mieux la phase de déconfinement à venir ?

 

1. Continuez à prioriser vos employés après le déconfinement

 

Après la crise du coronavirus Covid-19, il est important de garder une grande partie de votre attention orientée vers vos collaborateurs, leur bien-être et leur santé. Même à la reprise, il va être nécessaire de mettre en place une organisation du travail sécuritaire qui soit parfaitement protectrice pour tous vos employés. La prise en compte des gestes barrières, la fourniture de matériels de protection et le suivi des consignes seront alors au cœur de vos préoccupations quotidiennes.

De plus, vos employés, tout comme vos partenaires d’affaires, auront toujours des enjeux personnels qui viendront impacter leur situation professionnelle. Les écoles et crèches auront-elles rouvert ? Les transports en commun seront-ils sans danger pour la santé ? Vos employés seront-ils en contact avec des personnes à risque ? Il faudra vous mettre à l’écoute de toutes ces situations particulières. La remise en route de votre entreprise après la crise ne pourra se faire qu’en tenant compte de ces multiples contraintes individuelles nouvelles.

En parallèle, pensez à analyser les résultats de la mise en place du télétravail. Il peut être intéressant pour votre société de proposer cette option à tout ou partie de votre personnel sur une période donnée. La période de confinement a pu faire la preuve de l’intérêt de cette solution dans certains cas. C’est d’autant plus à considérer pour assurer les objectifs de distanciation du déconfinement. De plus, face aux contraintes de certains de vos salariés (en matière de garde d’enfants, par exemple), le travail à domicile peut rester une excellente option.

Vous devez aussi étudier les dangers et les opportunités liés à un retour au bureau. Avant que la possibilité légale ne vous soit accordée, sondez vos employés, interrogez-les directement et mettez en place une stratégie locale, si nécessaire. Il est important d’éviter l’impréparation qui serait à la fois préjudiciable à votre entreprise et à vos salariés.

 

Guide des bonnes pratiques des réunions virtuelles

Dans le contexte de confinement et d’éloignement géographique des équipes, la mise en place des réunions à distance est inévitable. Comment assurer le même niveau d’efficacité lors de réunions en ligne ? Découvrez tous nos conseils.

 

2. Utilisez le scénario planning après la crise

 

Dans la période actuelle, l’incertitude est partout, jusqu’aux plus hautes sphères gouvernementales. Ainsi, un unique plan de sortie de crise pour votre entreprise ne sera pas suffisant. Les choses peuvent changer d’un jour à l’autre.

Aussi, pour optimiser la reprise dans votre société, il est indispensable d’anticiper les événements en dessinant plusieurs options probables. Concrètement, explorez plusieurs scénarios pour votre entreprise. Vous pouvez, par exemple, penser à des changements dans les aides mises en place par l’État, une reprise économique plus ou moins rapide, une baisse des taux sur les marchés financiers, une évolution plus ou moins positive du marché international. Cela vous aidera à être mieux préparé à la période après la crise.

Vous le savez, une entreprise ne se relance pas du jour au lendemain. Il est nécessaire de prévoir les modalités de cette reprise de l’activité, parfois de façon progressive. Il convient de prendre un certain nombre de décisions concernant l’allocation des ressources, les capacités de production, le ré-enclenchement des divers pôles de la société…

En tant que PDG, vous devez prendre en compte les tendances de fond qui se dessinent pour l’avenir. Cette crise sanitaire et économique impactera potentiellement le monde de demain selon deux axes pour Grégory Pankert, partenaire chez Arthur D. Little SAPankert.

« On table sur un mouvement de balancier entre la tendance à plus d’intervention étatique au niveau de la production et des chaînes d’approvisionnement (qui pourraient se voir relocalisées), et la tendance à davantage de globalisation. On pourrait aussi assister soit à une accélération de la digitalisation, soit au contraire, en cas de crise économique prolongée, au retour d’une main-d’œuvre bon marché. »

Vos scénarios de reprise doivent intégrer ces orientations différentes et divergentes qui décrivent 4 scénarios de l’économie future. Cette anticipation des évolutions possibles est indispensable à tous les dirigeants de compagnies. Il importe de tenir compte de ces éventualités d’avenir pour concevoir les hypothèses de la reprise dans votre entreprise. Elles risquent d’impacter toute la vie de votre société.

 

3. Restez agile après la crise du coronavirus

 

Même s’il est encore impossible de voir le bout du tunnel, la fin de la période de confinement représente une évolution positive pour l’activité de votre entreprise. Loin d’être synonyme de fin de crise, cette étape supplémentaire vers le rétablissement de la situation est importante.

Il vous faudra, pour passer cette nouvelle phase, faire preuve encore d’agilité. Si des dates de déconfinement commencent à être évoquées, tout peut toujours basculer. Pensez donc à conserver vos bonnes habitudes prises au plus fort de la crise, même après la sortie.

Pour redémarrer après la crise, chaque entreprise doit initier sa propre stratégie en s’adaptant au contexte, aux contraintes et aux perspectives. Un grand nombre de facteurs sont à prendre en compte pour initier la reprise de votre activité. Dans une situation aussi inédite et mouvante que la crise actuelle, il n’est pas simple d’être toujours en phase, au plus juste de ce que la situation exige. Il est donc impératif de chercher à s’adapter en permanence.

Il faut bien avoir en tête que ce n’est pas au cœur des crises que les défauts d’entreprises et les cessations d’activité se produisent. C’est généralement au moment de la reprise que le manque de trésorerie se fait le plus sentir. Pour relancer la machine, il faut cependant réinjecter des liquidités et c’est alors que l’appareil productif français pourra se remettre en marche.

Pour rester en phase avec les événements et la situation, chaque dirigeant doit continuer à appliquer les bonnes pratiques qu’il a initiées durant la période de confinement :

  • Communication claire et adaptée à chaque partie prenante,
  • Analyse constante et approfondie du marché et des risques,
  • Échanges sécurisés avec le top management et le conseil d’administration,
  • etc.

 

Durant le confinement provoqué par cette pandémie du coronavirus Covid-19, beaucoup d’entreprises ont été mises en sommeil ou ont eu une activité très limitée. Avec le déconfinement après la crise et les perspectives nouvelles offertes, l’activité va progressivement reprendre. Mais le chemin reste sans doute très long avant un éventuel retour à la normale. Il va falloir compter sur le capital technique et humain de chaque société pour sortir de l’ornière et repartir du bon pied. Pour y parvenir, les dirigeants d’entreprise doivent plus qu’hier prendre le leadership de cette nouvelle aventure vers l’édification du monde de demain.

 

Guide de la communication en temps de crise et après la crise

Comment continuer à respecter la confidentialité des communications ? Quels outils adopter pour une reprise en toute sécurité et efficace ? Découvrez tous nos conseils dans notre guide de gestion de crise.

BLOGS À NE PAS MANQUER