Gouvernance

Les pratiques exemplaires de gouvernance de la sécurité des données

Des fuites de données se produiront encore. La question n’est pas savoir si elles auront lieu, mais de savoir quand. Qu’il s’agisse de cybercriminels piratant Sony Pictures ou de pirates informatiques provoquant une violation massive de données chez Anthem Medical, tous les secteurs sont vulnérables aux cyberattaques. Les conséquences ont souvent des effets assez dévastateurs : responsabilités juridiques, atteinte à l’image de marque, perte de confiance des clients et partenaires et finalement, baisses de chiffre d’affaires.

Puisque l’utilisation des données continue de se développer, les organisations font face à un véritable défi et doivent développer des stratégies, des architectures et des politiques efficaces pour garantir la sécurité des données sensibles. Pendant ce temps, des criminels élaborent de nouvelles tactiques sophistiquées pour cibler des données précieuses.

La sécurité est, et doit être, une préoccupation pour tous les employés d’une organisation. Cependant, c’est à la direction qu’il revient d’élaborer et de gérer une architecture pour la gouvernance de la sécurité des données. La gouvernance de la sécurité des données se définit comme un sous-ensemble de la gouvernance d’entreprise qui fournit des directives stratégiques, garantit la réalisation des objectifs et gère les risques tout en surveillant la réussite ou l’échec du programme de sécurité de l’entreprise.

Que ce soit le conseil d’administration, la direction ou un comité directeur, voire les trois, la gouvernance de la sécurité des données implique une planification et une prise de décision stratégiques.

Pratiques exemplaires pour la sécurité des données

Malgré les menaces de cyberattaques et de violations de données, les organisations peuvent agir en amont pour mieux mettre en place une gouvernance efficace en matière de sécurité des données. Voici cinq pratiques exemplaires de stratégie de gouvernance de la sécurité des données :

1. Mettre en place une approche globale

La stratégie de sécurité doit converger avec les objectifs commerciaux et informatiques de l’entreprise. Une approche globale garantit à la direction un meilleur contrôle et une visibilité accrue.

Quelles données doivent être protégées ? Quels sont les risques ? Faites-vous une idée globale des conséquences de la sécurité des informations sur votre organisation et de la façon dont les employés envisagent la sécurité. Obtenez l’engagement rapide des principales parties prenantes, par exemple, dans les services informatique, commercial, marketing, des opérations et juridique. Recherchez quelles données ont besoin d’être protégées et comment cela s’intègre dans l’ensemble.

Sécurisez vos données en toute simplicité avec un portail pour le conseil d’administration. Découvrez comment ici !

2. Sensibiliser davantage et renforcer la formation

Même si elle est conçue par la direction, la gouvernance de la sécurité des informations s’adresse à tous les employés de l’organisation et exige un niveau de sensibilisation continu. La gouvernance met en place des politiques et désigne des responsabilités, certes, mais chaque membre est responsable du respect des normes de sécurité établies.

Les bonnes pratiques, à savoir l’éducation et la formation en matière de sécurité, doivent être maintenues. Le paysage des cybermenaces évolue rapidement et les employés, ainsi que la formation de l’entreprise, doivent suivre. De cette façon, si de nouvelles menaces apparaissent, votre organisation sera préparée.

3. Surveiller et mesurer

La gouvernance de la sécurité des informations ne doit jamais suivre une approche du type « installer, puis oublier ». Il s’agit de mettre en place une évaluation et des mesures continues. Le contrôle garantit que les objectifs sont atteints et que les ressources sont gérées correctement. Quelles politiques de gouvernance de la sécurité fonctionnent ? Quelles politiques ne fonctionnent pas ?

Concevez des scénarios simulant des violations de données pour tester l’efficacité des équipes et des plans d’intervention de l’entreprise en cas d’incidents. Les résultats peuvent révéler les maillons forts et les maillons faibles (ce sur quoi une organisation a besoin de se concentrer) et les politiques de gouvernance de la sécurité qui fonctionnent.

4. Encourager une communication franche.

Les parties prenantes doivent sentir qu’ils peuvent communiquer ouvertement et directement avec la direction, même pour transmettre de mauvaises nouvelles. Une communication franche encourage la confiance et apporte un niveau supérieur de visibilité dans toute l’entreprise.

L’engagement est la clé. N’hésitez pas à mettre en place un comité directeur composé de membres de la direction et de responsables d’équipe (informatique, marketing, finances, relations publiques, juridiques, opérations, etc.) pour examiner et évaluer les risques de sécurité actuels.

5. Favoriser l’agilité et l’adaptation

Fini le temps de la gouvernance monolithique à la lourdeur structurelle ; les organisations ont besoin de s’adapter rapidement pour faire face à la vague changeante de menaces de sécurité. La direction informatique, couramment responsable des décisions tactiques prises de limitation des risques de sécurité, peut avoir une certaine expérience pratique et un avis sur l’efficacité d’une politique de sécurité en particulier, mais leurs recommandations ne suffiront pas sans le soutien des cadres dirigeants. La direction doit rapidement déterminer la façon de mettre en œuvre les changements suggérés dans toute l’organisation. Et si une politique de gouvernance de la sécurité n’est pas efficace, la direction doit être prête à l’abandonner.

En général, la réussite de la mise en place d’une gouvernance de la sécurité des données implique un processus continu d’apprentissage, de révision et d’adaptation. Les organisations doivent anticiper et agir de façon stratégique par rapport à leur dispositif de sécurité. Les menaces et les incidents sont inévitables, mais mettre la gouvernance de la sécurité des données au premier plan de votre entreprise peut vous aider à protéger vos précieuses données.

Découvrez sur notre livre blanc quatre fondements majeurs qui paraissent au coeur de la bonne gouvernance d’entreprise. Téléchargez le livre blanc ici !

BLOGS À NE PAS MANQUER