Gouvernance

Le nouveau test de diversité d’entreprise : disposez-vous d’un expert en technologie au conseil d’administration?

Disposer de la diversité d’entreprise auddi que de profils divers au sein de son conseil d’administration est une question sensible pour de nombreuses entreprises et leurs actionnaires. Les conseils accordent de plus en plus d’importance à l’équilibre hommes-femmes et à la diversité des origines ethniques et des âges. Mais il existe une autre diversité d’entreprise dont on ne parle pas souvent : la diversité technologique.

Votre conseil d’administration inclut-il des membres qui pourraient être considérés comme des experts en technologie ou des leaders d’opinion en la matière ? Qui comprennent l’importance de l’informatique dans une entreprise moderne ? Qui savent comment la technologie favorise l’innovation ? N’est-ce pas dans la technologie que réside l’avenir de nos entreprises ? Si vous ne disposez pas d’un expert en technologie au sein du conseil d’administration, ce n’est pas la fin du monde.

Au début du 21e siècle, beaucoup d’entreprises étrangères au secteur de l’informatique ne considéraient pas les compétences technologiques comme essentielles au sein du conseil. La technologie n’est-elle pas l’affaire des services informatiques ?

Plaider la cause de la diversité d’entrepise et l’expertise technologique au conseil d’administration

Effectivement, bon nombre d’entreprises ont probablement besoin d’un penseur spécialisé dans le numérique au sein de leur conseil, car la plupart d’entre elles évoluent vers des activités numériques. Elles vendent en ligne. Elles distribuent leurs produits sur Internet. En interne, les sociétés utilisent des logiciels d’entreprise. Les employés communiquent avec des outils électroniques. Les collaborateurs de terrain font confiance à des tablettes ou smartphones puissants pour accéder aux données conservées au siège de leur entreprise et chaque société utilise un logiciel pour automatiser ses opérations et bénéficier d’un avantage concurrentiel.

Il est difficile d’imaginer comment un conseil d’administration pourrait surveiller correctement une entreprise pour le compte de ses actionnaires si elle ne dispose pas de connaissances assez élaborées sur l’utilisation effective ou idéale de la technologie dans sa propre organisation. Un exemple : l’arrivée de l’informatique en nuage.

Le nuage ne représente pas qu’un ensemble de technologies hébergées sur des serveurs bon marché et gérés à distance. Pour tirer profit du nuage, l’entreprise doit revoir ses procédures commerciales, les compétences de ses employés, ses pratiques de commercialisation : quantité de décisions d’entreprise. Les choix opérés en matière de conception stratégique et organisationnelle ont une incidence sur les profits. Et ces choix sont du ressort du conseil d’administration et non du DSI.

Voici quelques raisons supplémentaires d’élever le niveau technologique de votre conseil :

  • La cybersécurité est l’affaire du conseil. Si l’informatique peut donner des recommandations en matière de technologie, il appartient au conseil d’administration d’évaluer le risque commercial et d’approuver les processus de reprise d’activité.
  • Les budgets logiciels ont toutes les chances d’augmenter. Il appartient dès lors aux conseils d’administration d’établir des stratégies pour gérer l’attribution des ressources.
  • L’expert en technologie sert votre marque. Un membre du conseil réputé pour son expertise peut réussir à attirer chez vous les meilleurs programmeurs, développeurs et concepteurs qui seront les forces vices de votre future croissance.

Où recruter pour avoir diversité d’entreprise, et au conseil d’administration

Le problème, c’est que trouver ce genre de candidat pour avoir diversité au conseil n’est pas chose aisée, car le profil est plutôt rare. Vous souhaitez idéalement recruter une personne qui dispose de compétences techniques (mais pas forcément un ingénieur) et qui a une formation commerciale. Vous pouvez dénicher des candidats dans toute une série d’endroits, notamment dans un cabinet-conseil, ou le recruter parmi les DSI d’autres entreprises ou les fondateurs de sociétés technologiques florissantes. Par contre, dans la sphère universitaire et la recherche, il est possible que les candidats potentiels ne disposent pas des connaissances commerciales nécessaires.

Les conseils d’administration modernes peuvent-ils s’en sortir sans avoir à leur bord un gourou de la technologie ? Bien sûr ! Surtout si la technologie ne constitue pas un argument concurrentiel pour l’entreprise. Et les membres du conseil peuvent avoir leurs propres contacts dans les secteurs liés à la technologie et faire appel à eux en cas de besoin.

Un conseil d’administration peut tout à fait être ouvert à la technologie sans disposer d’experts en la matière, à condition de comprendre l’importance et les avantages de la transformation numérique. Une autre solution consisterait à créer un comité de conseil en technologie qui regrouperait, et c’est son avantage, des collaborateurs polyvalents et des experts issus de multiples disciplines, capables de prodiguer des conseils dans une perspective large. Mais avec le passage au numérique des entreprises, les conseils choisissent de plus en plus d’accueillir dans leurs rangs des leaders d’opinion spécialisés en technologie. Aussi, l’importance de la diversité au conseil d’administration est en hausse. La question mérite que vous y réfléchissiez.

Découvrez quelques aspects qu’il faut prendre en compte lors de la digitalisation du conseil d’administration sur notre livre blanc. Téléchargez le livre blanc ici !

BLOGS À NE PAS MANQUER