Gouvernance

La transformation des actionnaires et fonds activiste selon un rapport de CGLytics

Depuis la crise financière de 2008, les investisseurs activistes ont connu une expansion remarquable. De plus en plus de sociétés à travers le monde sont confrontées à leur montée en puissance. Dans l’avenir, les fonds activiste vont vraisemblablement connaître une nouvelle recrudescence, bien qu’actuellement en statut quo du fait des incertitudes liées à la crise sanitaire de la Covid-19. Où en est aujourd’hui cet actionnariat activiste ? Comment les entreprises peuvent-elles se préparer au mieux aux futures campagnes initiées lors de la reprise à venir ?

Point sur les fonds activistes aujourd’hui

 

Pour bien comprendre les mutations qui sont à l’œuvre en ce moment, commençons par un rapide examen chronologique de l’activisme.

 

Dans son rapport de juillet 2020, les analystes de CGLytics expliquent que les investisseurs activistes élargissent leur champ d’action. Après avoir analysé plus de 350 entreprises à travers le monde concernées par l’activisme, ils ont comptabilisé un quasi-doublement des campagnes d’investisseurs activistes au cours des quatre dernières années.

On observe également un changement de la part des investisseurs activistes récemment. Ils ne sont plus seulement rattachés aux fonds spéculatifs et autres investisseurs spécialisés, mais ils interviennent également dans la gouvernance et la recherche de performance. Les campagnes de chaque fonds activiste se concentrent sur l’expertise du comité de direction, leur mandat, leur diversité, leur âge et leur performance.

Les fonds activistes cherchent à créer de la valeur. Par exemple, en 2016, le fonds spéculatif Elliot Management a fait campagne pour que Samsung Electronics rembourse 10 milliards de dollars aux actionnaires. En 2018, ce même fonds activiste a fait campagne avec succès pour Hyundai afin d’annuler leur restructuration annoncée et d’augmenter le dividende.

C’est un type de campagne classique pour obtenir de plus grands avantages pour les actionnaires. Une entité activiste va acquérir une participation matérielle dans une entreprise, mobiliser d’autres investisseurs influents et chercher à atteindre leurs objectifs pour l’entreprise.

Pour atteindre leur but, les 3 mécanismes les plus courants des campagnes initiées par les fonds activistes sont :

  1. obtenir un siège au sein des comités de direction pour pouvoir participer aux réunions,
  2. mettre en place une nouvelle équipe exécutive qui se concentre sur la réduction des coûts et l’augmentation des marges, et
  3. restructurer l’entreprise, y compris la vente des départements les moins performants.

Ces types de campagnes ont débuté aux États-Unis. Cependant, elles se déploient maintenant assez largement dans la région Asie-Pacifique, en Angleterre et, de manière un peu plus limitée, en Europe continentale.

En 2017, 34 % de ces campagnes ont été un succès. 34 % n’ont pas été fructueuses ou arrêtées en cours. 32 % des campagnes n’ont pas pu être lancées.

Les accords à l’amiable ont augmenté de 20 % en 2018. Le nombre des campagnes fructueuses reste cependant le même.

En 2019, on observe une baisse de 24 % dans le succès des campagnes menées par les investisseurs activistes et le nombre des campagnes infructueuses a augmenté de 34 %.

En 2020, même si l’année n’est pas encore finie, les taux sont encore plus bas avec 6 % seulement de campagnes fructueuses et de 53 % de campagnes infructueuses.

 

Tout savoir sur les fonds activistes

Découvrez notre article de blog sur les profils, attentes et actions des fonds activiste.

 

Les bouleversements en cours du fonds activiste

 

Depuis le printemps 2020, l’arrivée de la pandémie du coronavirus a stoppé net la progression de ces activistes. Leur capacité à attirer l’attention des actionnaires est fortement mise à mal par le contexte sanitaire, ces derniers étant très préoccupés par les conséquences en termes de santé publique et de vitalité économique. En pleine pandémie, les sujets de gouvernance, de rémunération des dirigeants, de performance financière, de création de valeur… sont remis en perspective.

De plus, les incertitudes inhérentes à ce contexte sans précédent sclérosent les milieux économiques et financiers, en particulier les fonds activiste. Ils sont paralysés par le manque de visibilité sur :

  • La durée de la pandémie,
  • Les décisions des gouvernements et l’évolution rapide des lois : confinement, aides aux entreprises…,
  • les évolutions à venir des comportements des consommateurs (à court, moyen et long termes),
  • le niveau de disponibilité des capitaux des sociétés qui peuvent être concernées par des défauts de liquidités.

Il faut aussi considérer que le contexte n’aide pas ces actionnaires à trouver de nouveaux capitaux à injecter dans les entreprises en vue de mettre en œuvre leurs campagnes.

En outre, cette incertitude rend les marchés volatils, ce qui doit inquiéter les actionnaires. Aussi, les activistes vont sans doute, à l’instar de l’ensemble des actionnaires, rester concentrés sur les répercussions financières.

Néanmoins, quelques éléments du contexte actuel laissent aux activistes actionnaires plus d’opportunités de développer leurs activités. Ainsi, les difficultés sur les marchés boursiers de certaines entreprises permettent aux fonds activistes d’acquérir plus facilement davantage de parts. De plus, la pandémie de la Covid-19 entraînant des difficultés de gouvernance (report d’assemblées générales, retards dans les résultats financiers…) qui donnent davantage de temps pour préparer des campagnes.

Dès que la reprise se profilera, chaque fonds activiste risque de sortir de son attentisme brutalement en engageant des campagnes dotées d’importants capitaux contre des cibles rendues vulnérables. Ainsi, à l’instar des événements constatés chez Lagardère avec le fonds d’investissement Amber Capital, toujours plus de sociétés européennes et hexagonales vont être confrontées à leurs actions.

 

Comment préparer le conseil d’administration à la montée de l’activisme actionnarial ?

 

Face à l’expansion des actionnaires activistes, il est nécessaire que les conseils d’administration entreprennent certaines initiatives. Voici les 3 actions à mener dès aujourd’hui pour s’en protéger.

 

1- Faire des évaluations récurrentes et régulières du conseil d’administration

Dans l’optique d’anticiper la relance des campagnes activistes, il est utile que le conseil soit régulièrement évalué. Ces évaluations doivent avoir lieu par des tiers objectifs, mais également en interne de manière plus fréquente. Leur but est d’identifier les pistes d’amélioration pour augmenter les résultats à long terme de l’organisation.

Il faut veiller à ce que le conseil d’administration dispose de toutes les connaissances et les compétences nécessaires. Il est préférable que chaque entreprise puisse être en mesure d’identifier elle-même les maillons faibles de son conseil plutôt que de laisser les fonds d’investissement activistes se charger de les montrer du doigt.

 

2- Penser comme un fonds activiste

Par ailleurs, une excellente façon de bien se protéger de leurs actions virulentes est de penser comme les actionnaires activistes. Aussi, vous devez chercher à vous appuyer sur des données objectives collectées pour identifier les chantiers prioritaires à entreprendre pour le bien de votre société. De cette manière, vous anticipez les menaces activistes en leur coupant l’herbe sous le pied.

 

3- Communiquer en flux continu avec les actionnaires

Pour se prémunir des investisseurs activistes, il importe aux sociétés de mettre en place une communication permanente avec les actionnaires. Cette initiative va permettre d’améliorer la transparence, de recevoir des retours d’informations et d’avancer ensemble vers une stratégie commune. En créant une relation plus étroite et forte, l’entreprise répond immédiatement aux questionnements des actionnaires. Elle est mieux à même de détecter en amont des signaux d’inquiétude et d’y répondre.

 

Pour résumer, les fonds activistes sont de plus en plus présents dans les sociétés partout dans le monde. Même si la pandémie du coronavirus Covid-19 crée ponctuellement un certain attentisme, les campagnes activistes sont une réalité prégnante pour tous les dirigeants d’entreprise. Aussi, il importe de se préparer à sa montée constante grâce à des actions stratégiques d’anticipation.

 

Préparez votre conseil à la montée de l’activisme avec une gouvernance moderne et digitale

Et si vous équipiez votre conseil d’administration avec les outils utilisés par les fonds activistes ? Découvrez l’ensemble des outils de gouvernance digitale de Diligent.

BLOGS À NE PAS MANQUER