Gouvernance

Gouvernance et performance : les bonnes pratiques

Les liens qui unissent gouvernance et performance font l’objet de recherches scientifiques depuis près de 20 ans. Une des études la plus citée en la matière est celle de JL. Ishii et A. Metrick, Corporate Governance and Equity Prices, qui affirme que les entreprises qui délèguent un solide pouvoir à leurs actionnaires affichent de meilleures performances financières.

Au-delà de la réussite commerciale, les entreprises qui font preuve d’une gouvernance moderne sont aussi capables d’une vraie résilience dans un contexte complexe comme celui de la crise économico-sanitaire de la COVID-19. Petit rappel sur les liens entre gouvernance et performance et sur les meilleures méthodes pour mettre la gouvernance au service du succès de sa société.

Quel lien entre performance et gouvernance ?

Atteindre ses objectifs de gouvernance d’entreprise, c’est se donner les armes pour résister efficacement aux différentes pressions et perturbations vécues par les entreprises. Le conseil d’administration, acteur central de la politique de gouvernance d’entreprise, a donc la charge de définir les modes de gouvernance qui permettent à l’entreprise de résister aux dangers liés à la cybersécurité, à l’e-réputation et aux fluctuations du marché.

Dans un récent rapport sur la “Modern Governance” (“gouvernance moderne”), le Diligent Institute a quantifié le coût matériel des crises de gouvernance. Il s’est aussi intéressé à l’avantage concurrentiel que peut représenter une gouvernance d’entreprise moderne. Cet avantage s’explique notamment par l’acquisition de technologies, de données et de méthodes capables de soutenir la performance :

  • Les entreprises dotées d’une gouvernance solide représentent 20% des plus riches sociétés du panel.
  • Celles qui ont connu des crises dues à une mauvaise gouvernance ont fait perdre jusqu’à 490 milliards de dollars de valeur à leurs actionnaires un an après l’accident.
  • Deux ans après, ces mêmes entreprises ont fait perdre 250 milliards de dollars de valeur aux actionnaires.

Comment définir la bonne gouvernance ?

Le concept de gouvernance s’impose dès qu’un groupe de personnes se crée en vue d’un objectif commun. Elle repose autour de principes fondamentaux à n’importe quelle organisation :

  • l’autorité ;
  • le pouvoir de décision ;
  • la responsabilité.

Définir la gouvernance d’une organisation, c’est donc aussi paramétrer les points suivants :

  • qui représente l’organisation ;
  • qui décide ;
  • qui est tenu responsable des agissements de la société ;
  • comment contribuent les parties prenantes.

Ces grandes règles s’oublient vite quand l’entreprise se porte bien. Elles méritent pourtant d’être d’autant plus réfléchies que le contexte est favorable. En pleine crise, la société a besoin d’une gouvernance solidement définie : ce n’est pas le moment de la repenser.

Une bonne gouvernance se caractérise comme un système de responsabilités et de pouvoir installé dans l’entreprise pour que les meilleures décisions soient prises. Objectif : garantir un fonctionnement performant, au service de l’ensemble des parties prenantes, actionnaires, salariés et équipe dirigeante.

Il existe de nombreuses méthodes pour s’assurer de pratiquer une gouvernance moderne et efficace. Chez Diligent, nous vous proposons un outil numérique dédié, Diligent Boards. Celui-ci épaule votre conseil d’administration dans la définition de ses principes de gouvernance, mais aussi dans leur examen. Il permet de les ajuster grâce à des méthodes simples et intuitives d’autoévaluation :

  • La fonctionnalité Diligent Évaluations propose des sondages sécurisés, personnalisables et prêts à l’emploi,
  • L’application Diligent Nominations aide les CA à réduire les risques de gouvernance de l’entreprise en se tenant au fait des meilleures pratiques du marché et de la concurrence.
  • Une salle de donnée virtuelle permet aux équipes dirigeantes de recueillir et de protéger leurs données sensibles au sein d’un environnement centralisé flexible, pour une gouvernance agile et efficace.

La bonne gouvernance peut se définir simplement, alors même que ses fondements sont divers. Bien appréhender cette complexité, c’est pourtant s’assurer d’avoir toutes les cartes en main pour conjuguer gouvernance et performance au sein de son entreprise. Pour tout savoir sur le sujet, nous vous conseillons notre livre blanc sur les fondements de la bonne gouvernance.

Quelles sont les meilleures pratiques de gouvernance ?

La bonne gouvernance d’entreprise recoupe des tendances et des théories diverses. Diligent cumule une certaine expérience de la gouvernance via son outil dédié Diligent Boards, qui l’amène à identifier les bonnes pratiques qui réussissent à toutes les entreprises et perdurent dans le temps :

  • Réunir le conseil d’administration une fois par an, en vue d’évaluer les habitudes de gouvernance et de les réévaluer en fonction de l’évolution du contexte ;
  • S’assurer de la diversité et de la mixité de son conseil d’administration : diversité et performance sont étroitement liées. Un outil comme Diligent Nominations peut aider à évaluer la composition de son CA par rapport à la concurrence.
  • Interroger le mode de recrutement de la direction générale : comment la ou le Président Directeur Général a-t-il été identifié comme un candidat fiable ? Sa rémunération est-elle adaptée à ses missions ? Le plan de succession du dirigeant ou de la dirigeante est-il prêt ?
  • Questionner la prise des procès-verbaux de votre CA : est-elle systématique et sécurisée ? S’agit-il d’une tâche simple et organisée, ou au contraire chronophage ?
  • Quelles sont vos politiques en termes de responsabilités ? Avez-vous des lignes directrices concernant la gestion des conflits d’intérêt, la conservation des documents, et l’acceptation des cadeaux par les administrateurs ?
  • Éditez-vous un rapport annuel à l’attention de vos différentes parties prenantes ?

Le respect de ces bonnes pratiques permet de garantir le lien entre gouvernance et performance. Il dépend de chaque administrateur et administratrice de l’inscrire à l’ordre du jour d’une séance.

Diligent Nominations pour encourager la diversité du conseil d’administration

Le lien entre diversité et performance n’est plus à prouver, encore faut-il réussir à l’appliquer au sein de son conseil d’administration. Pour évaluer la composition de votre conseil et la comparer à vos concurrents directs, appuyez-vous sur notre outil Diligent Nominations, disponible en démonstration gratuite.

BLOGS À NE PAS MANQUER