Gouvernance

La diversité dans le conseil d’administration : stratégies de construction d’un pipeline diversifié

En Europe, seulement 33 % des administrateurs de conseils d’administration sont des femmes. Mais la représentation ethnique et raciale y est encore bien plus faible. Au mois de mars 2021, presque un cinquième des conseils d’administration du FTSE 100 ne comprenait aucun membre issu d’une minorité.

La baronne Young of Hornsey, membre de la House of Lords, administratrice non exécutive de Bloomsbury Publishing PLC et recteur de l’université de Nottingham, et Larissa Keijzer, administratrice exécutive, responsable de la région EMEA et CEI de Grant Thornton International, se sont réunies lors de l’événement 2021 de Diligent, « Modern Governance Europe », pour partager leurs réflexions sur la manière dont les conseils d’administration peuvent passer des mots à l’action en matière de diversité.

Insister sur le ROI, ou comment parvenir plus vite à la diversité

Selon Mme Young, les employés, les partenaires et même les clients ont plus d’attentes que jamais en matière de diversité. Afin de parvenir à un avenir meilleur et plus diversifié pour l’organisation, elle conseille de montrer au conseil d’administration comment la diversité peut engendrer un retour.

« Les investisseurs et les actionnaires demandent à voir un certain retour sur tous ces programmes de durabilité environnementale, de justice sociale et, en quelque sorte, de gouvernance », annonce-t-elle. « Et je pense qu’il est extrêmement important de combiner ces trois facteurs. »

La diversité doit être une priorité du quotidien, maintenant et à l’avenir.

Mme Young a ajouté qu’elle avait rencontré des obstacles que bien des femmes connaissent : se faire respecter dans la salle du conseil tout en ne se faisant pas trop remarquer. Et Mme Keijzer d’observer que bien qu’elle ait été élevée dans la croyance qu’elle pourrait faire tout ce qu’elle se proposerait, au début, quand elle est entrée dans le monde des prestations de services professionnels, cette assertion ne s’est pas vérifiée.

« Si vous avez un lieu de travail plus diversifié, c’est difficile pour tout le monde, mais c’est extrêmement payant », déclare Mme Keijzer. « C’est le changement majeur le plus facile si les gens veulent prendre leur distance par rapport à quelque chose. Mais beaucoup aiment le statu quo et c’est ce qui rend la marche vers la diversité si difficile, même encore aujourd’hui. »

Les entreprises doivent affiner leur manière de recruter les talents.

Mmes Young et Keijzer conviennent qu’il existe un pipeline diversifié. Selon E. Keijzer, 50 % des diplômés universitaires sont des femmes et leurs notes sont souvent supérieures à celles de leurs homologues masculins. Mme Young recommande aux organisations d’affiner leur mode d’évaluation des talents.

« Pensez aux qualités et attributs que vous voulez trouver chez un membre du conseil d’administration, au lieu de penser à quoi ressemble la personne que vous souhaitez pour le poste, ou même à son niveau de qualification », déclare Mme Young. « Les expériences vécues permettent d’apporter de la valeur supplémentaire dans le conseil d’administration, car elles apportent des points de vue différents ».

En matière de diversité, le conseil d’administration donne le ton.

D’après E. Keijzer, les conseils d’administration et équipes de direction devraient créer une culture de la diversité dans toute l’organisation. Cela signifie non seulement représenter au conseil toute une série d’expériences, d’antécédents et d’identités, mais aussi encourager l’ouverture d’esprit à tous les niveaux de l’entreprise. E. Keijzer recommande aux conseils d’administration de commencer par évaluer les compétences dont ils disposent en leur sein, puis d’établir une stratégie de croissance.

« De quelles compétences avez-vous besoin dans chacun des rôles exercés dans votre conseil d’administration ? Quelle est votre stratégie ? Que devez-vous faire pour mettre cette stratégie en œuvre ? Et ensuite, qui est la personne la mieux placée pour examiner toutes les autres caractéristiques et compétences dont votre conseil dispose déjà ? », déclare Mme Keijzer. « D’un point de vue objectif, la diversité tombe alors en quelque sorte sous le sens mais tout commence par un changement d’état d’esprit chez les dirigeants, un changement de ton. »

Regardez la session complète pour en savoir plus sur la construction d’un pipeline plus diversifié pour votre propre organisation

BLOGS À NE PAS MANQUER