Meilleures pratiques

Directeur de la Transformation Digitale : ce que votre Directeur Général attend de vous

Selon l’étude du cabinet Gartner, « Sondage auprès des Présidents-Directeurs Généraux (PDG) 2019 : l’année de la mise à l’épreuve par la croissance » (16 avril 2019), le Directeur Général (DG) a de fortes attentes envers son directeur de la transformation digitale, ou du moins le représentant de cette dernière – qu’il soit Directeur des services informatiques (DSI), CIO ou CDO. Ces attentes concernent notamment l’accompagnement de la digitalisation de l’entreprise, qui est une priorité pour un nombre croissant de DG. Quelles sont les principales conclusions de l’étude de Gartner ? Quelles sont les attentes des DG envers leurs représentant de la transition numérique ?

 

Principaux résultats de l’étude de Gartner impliquant le directeur de la transformation digitale

 

Les résultats de l’enquête de Gartner sur les PDG montrent que le directeur de la transformation digitale ou directeur des services informatiques doit déployer des technologies au service du PDG et des tâches que ce dernier doit accomplir. Elle doit également servir la profitabilité de l’entreprise et lui permettre de mener des actions clés au niveau géographique.

De la synthèse du rapport daté de 2019, il est intéressant de retenir 3 constats impactants :

  • 82 % des PDG ont un projet ou ont déjà initié une transformation numérique, contre 62 % en 2018 ;
  • 77 % prévoient d’augmenter les investissements dans le numérique et 74 % dans les technologies de l’information en 2019 ;
  • Les PDG attendent de leurs DSI qu’ils aident à embarquer les autres départements (RH, juridique, ventes, achats, etc.) dans une meilleure gestion et appropriation des technologies.

Selon le sondage du cabinet Gartner, les PDG s’attendent à ce que les directeurs de la digitalisation prennent en main le futur digital de leur société.

 

Le lien spécifique entre le DG et le directeur de la transformation digitale

 

Comme en témoigne l’étude de Gartner, la digitalisation des entreprises est un sujet ô combien crucial pour les DG. De ce fait, la direction de la transformation digitale prend une importance grandissante dans les sociétés où elle existe. Son caractère stratégique peut alors s’affirmer tout en prenant en compte la spécificité de sa transversalité impliquant tous les métiers de la société. Pour ces raisons, elle est sujette à une gouvernance particulière.

La direction générale d’un groupe doit tenir compte d’autres aspects particuliers dans les relations qu’elle entretient avec cette partie des services informatiques. Ainsi, il faut avoir clairement à l’esprit le nécessaire caractère évolutif de la discipline et l’indispensable gestion de l’obsolescence hautement véloce des outils mis en place. Afin de tenir compte de tous ces éléments, le mode de gestion et de pilotage doit être adapté. Le directeur de la transformation digitale doit de plus en plus affirmer ses compétences de planification stratégique, de management et de reporting pour répondre au mieux aux nouvelles attentes des DG.

 

Les attentes de la direction générale en ce qui concerne la rentabilité de la digitalisation

 

La transformation digitale de la société n’est plus perçue comme un simple centre de coûts. Elle doit justifier de sa légitimité en participant à la rentabilité économique de l’entreprise, comme le rappelle le sondage 2019 de Gartner auprès des PDG. Ainsi, il importe à cette direction de faire la preuve de sa performance en mettant en exergue son retour sur investissement.

Pour aider les dirigeants de l’entreprise à prendre les meilleures décisions, il est important de ne plus seulement mettre en avant les coûts d’acquisition d’une technologie, mais également tous les frais induits. Pour y parvenir, il est nécessaire d’intégrer également les dépenses de gestion, de formation, de maintenance, d’obsolescence ou encore de recyclage par exemple…

Par ailleurs, le DG attend de pouvoir disposer d’une approche rigoureuse et chiffrée des bénéfices produits en matière de rentabilité des dispositifs mis en place par le directeur de la transformation digitale. Ainsi, il est impératif que ce dernier pilote sa direction en tant que centre de profit. Pour ce faire, il doit concrètement mettre en place des reportings chiffrés réguliers intégrant des indicateurs clés de performance (KPI pour Key Performance indicators) comparés à des valeurs moyennes du marché.

 

Calculez le ROI d’un portail digital pour conseil d’administration

Votre entreprise utilise toujours le papier pour partager les documents du conseil ? Economisez jusqu’à 61 000€ en moyenne avec un portail digital pour Conseil d’Administration. Vous souhaitez savoir combien votre entreprise pourrait économiser ? Faites le test !

 

La direction de la transformation numérique de l’entreprise, leader d’une mutation opérationnelle

 

Les DG voient dorénavant le directeur de la transformation digitale comme une véritable aide concrète au développement de leur entreprise. Ce nouveau rôle hautement fonctionnel doit l’amener vers des missions pragmatiques déterminant au quotidien les actions à initier. Il va anticiper, planifier, dimensionner, rationaliser, mettre en œuvre, suivre les processus et les projets au regard d’objectifs stratégiques.

Avec une approche concrète de l’innovation, la direction digitale doit enclencher une transformation opérationnelle de l’entreprise, créatrice de valeur. Elle va avoir un impact sur les process existants dans la société en accompagnant la mise en place stratégique d’une organisation novatrice. Elle doit alors être la figure de proue de la société de demain selon une vision à long terme ambitieuse et profitable.

 

La DG attend un véritable accompagnement du changement dans l’entreprise

 

Parce que la digitalisation de l’entreprise nécessite un profond changement dans sa culture, le directeur de la transformation digitale doit intégrer à sa mission cet accompagnement. À ce titre, il doit savoir intervenir avec un volet humain dans toutes ses actions afin d’agir comme un animateur des changements culturels primordiaux. Dès lors, il doit s’attacher à lever les freins et autres résistances au changement.

Pour y parvenir, la direction du numérique doit avoir une parfaite maîtrise des métiers de la société. Elle doit être en mesure d’aider et de conseiller les différents collaborateurs afin de les aider à s’approprier rapidement les outils et technologies mis en place. La qualité de ce support a un impact fort sur la rapidité de la transformation numérique et donc sur sa performance économique et financière. De ce fait, il est crucial de chercher à accélérer la transformation culturelle au sein de l’organisme.

 

Soucieuses de se recentrer autour des outils digitaux, les sociétés françaises tendent à accélérer leur transformation numérique, encore trop poussive. L’urgence de cette mutation est soulignée par les instances dirigeantes elles-mêmes. Compte tenu de cette prégnance, le directeur de la transformation digitale a pris une place de plus en plus significative dans les sociétés qui ont choisi d’en nommer. La direction générale voit en lui le leader de l’innovation opérationnelle et des mutations culturelles au profit du ROI du groupe. Pour répondre au mieux à ces attentes, celui-ci doit alors faire preuve de stratégie, d’agilité et de persuasion.

 

Découvrez le Governance Cloud : votre allié pour une transformation digitale réussie

Le Gouvernance Cloud est la suite d’outils créés par Diligent pour les spécialistes de la gouvernance et les entreprises dans l’air du temps. Nos logiciels vous permettent de prendre des meilleures décisions en disposant de la bonne information au bon moment, simplement. Vous souhaitez en savoir plus ? Planifiez votre démonstration dès aujourd’hui.

BLOGS À NE PAS MANQUER