Technologie

Différence entre transformation digitale et numérique

La différence entre transformation numérique et transformation digitale tient au périmètre. La transition numérique de la société relève de l’intégration de technologies numériques – Internet, big data, solutions métiers et cloud – dans ses processus de travail. La transformation digitale des entreprises s’appuie quant à elle sur les outils numériques pour révolutionner les habitudes professionnelles. Elle installe un nouveau modèle économique, une culture du travail spécifique et des stratégies davantage axées performance. Explications en exemples !

La transformation numérique ou l’adoption technologique

La transformation numérique des entreprises est un levier de performance pour les entreprises. La situation est telle que le gouvernement français a prévu, dans le cadre du COVID-19, des aides à la numérisation, détaillées par BPI France.

Il faut dire que la transition numérique des petites et moyennes entreprises participe de leur relance économique. On désigne effectivement par transformation ou transition numérique l’ensemble des technologies liées à la transformation digitale des entreprises. Là où la transformation digitale est globale et culturelle, la transformation numérique est donc technique, liée à la numérisation des données, au travail en réseau et au stockage sur le Cloud.

Passer par la numérisation pour protéger ses données et gagner du temps

La transition numérique des conseils d’administration, par exemple, consiste à recourir à des solutions professionnelles pour protéger les données échangées par les membres du CA. Le recours à des solutions numériques de stockage des données confidentielles et de communication entre administrateurs permet de contourner les risques cybersécuritaires.

La transformation numérique des conseils d’administration permet également de s’extraire des lourdeurs de l’administration au format papier, et de son impact environnemental. Les solutions numériques de gouvernance automatisent la préparation des séances, les ordres du jour, la rédaction des procès-verbaux. La différence entre transformation numérique et transformation digitale se lit effectivement dans ce degré détail. La révolution numérique touche les petites tâches quotidiennes, quand la transformation digitale influence les macro-processus de l’entreprise.

Les outils numériques, garants d’organisation et de performance

Dans notre article sur la digitalisation des entreprises avec Diligent, nous montrons que recourir à une technologie numérique métier permet d’assurer la conformité de ses procédures. La validité des décisions du conseil d’administration, par exemple, dépend du respect des réglementations et des statuts de la société. Le processus de transformation numérique fluidifie ainsi son travail grâce à des technologies qui annulent le risque d’oubli pour bien respecter les procédures.

Ce type de solution numérique permet aussi aux membres du conseil de voter en ligne. Le numérique accélère ainsi les démarches. Les administrateurs accèdent aux résultats des votes en temps réel. Leurs décisions sont plus rapides, leurs quotidiens allégés.

Les entreprises qui passent en outre par un portail numérique pour assurer les activités de leurs conseils d’administration assurent l’actualisation des documents et leur bonne organisation. Les administrateurs accèdent en un coup d’œil aux dernières versions des fichiers. Ils peuvent les modifier en ligne et faire apparaître leurs corrections par de simples notifications aux autres participants. Les messageries instantanées cryptées sont également au service de la meilleure communication des membres du conseil.

Autant d’exemples qui montrent que la transformation numérique touche à la technicisation du quotidien de l’entreprise. Parce que les conseils d’administration sont au cœur de la gouvernance d’entreprise, leurs choix en matière de technologies du numériques ont d’ailleurs un impact sur le rapport de l’entreprise au digital.t

Pour avoir une idée claire de la différence entre transformation numérique et transformation digitale, consultez cet entretien avec la secrétaire de conseil d’administration Olga Weck. Elle y explique comment le numérique a changé son travail quotidien, mais aussi comment le digital influence son rapport à la gouvernance et au droit.

La transformation digitale : une révolution culturelle pour les entreprises

La transformation digitale des entreprises recoupe à la fois le recours aux technologies du numérique, mais aussi leur intégration et leur acceptation par l’ensemble du personnel. Elle se différencie donc de la transformation numérique par le fait qu’elle dépasse la dimension technique pour englober aussi les aspects managériaux, économiques et culturels. Le processus de digitalisation implique de nouvelles habitudes de travail en entreprise.

Pour que les nouvelles technologies de l’information et de la communication aient un impact positif sur les performances de l’entreprise, la direction générale et la direction des systèmes d’information (DSI) ont un rôle à jouer dans la transformation digitale et dans son acceptation. Il s’agit notamment de valoriser les bienfaits de la digitalisation :

  • Développement du télétravail grâce au cloud ;
  • Interactions plus fluides sur les plateformes collaboratives en ligne et via les messageries instantanées ;
  • Protection des données confidentielles ;
  • Acquisition de logiciels métiers pour automatiser les tâches les plus chronophages de tous les collaborateurs ;
  • Conformité juridique entre les éventuelles différentes filiales.

La transformation digitale des instances de pouvoir – et notamment la digitalisation du conseil d’administration – est également génératrice de nouvelles valeurs et de processus de travail améliorés :

  • Prendre des décisions plus éclairées à partir d’informations numérisées, actualisées, classées et facilement accessibles ;
  • Recruter des profils plus diversifiés, pour un CA inclusif et paritaire. Les outils numériques d’aide au recrutement comme Diligent Nominations comparent effectivement la composition d’un conseil à celles de ses concurrents pour identifier ses faiblesses, lesquelles tiennent encore beaucoup du manque de diversité ;
  • Garder la performance au cœur du quotidien en automatisant les tâches chronophages, mais aussi les missions plus stratégiques, comme les évaluations du conseil.

Les nouvelles technologies à l’origine de la transformation numérique et de la transformation digitale sont au service d’une culture d’entreprise tournée vers la performance. C’est particulièrement le cas d’un logiciel comme la plateforme de Gouvernance Moderne de Diligent, qui automatise toutes les activités les plus lourdes pour garantir la performance des administrateurs et du secrétaire d’administration, ainsi que la protection informatique des communications stratégiques et des données confidentielles.

BLOGS À NE PAS MANQUER