Gouvernance

Comment bâtir une bonne gouvernance d’entreprise

C’est l’architecte Daniel Hudson Burnham qui a déclaré : « Ne faites pas de petits projets, ils ne font pas frémir les hommes ». Néanmoins, dans le monde des entreprises, les grands projets requièrent des efforts considérables. La gouvernance d’entreprise existe afin d’aider les entreprises à les réaliser en fournissant un cadre de règles et de procédures qui s’applique à tout un chacun, des membres du conseil d’administration à la direction, en passant par les actionnaires et les clients. En bref, la gouvernance d’entreprise est destinée à aider les entreprises à prendre des décisions plus réfléchies selon la lettre de la loi.

Certaines entreprises, telles que Coca-Cola Company et Bank of America, reposent tellement sur leurs politiques de gouvernance d’entreprise qu’elles les publient sur leur site Internet. Que faut-il pour en créer une bonne ? La vôtre est-elle à la hauteur de toutes les attentes ?

Formation d’un conseil d’administration solide

Responsable du contrôle des affaires de votre entreprise, votre conseil d’administration doit être formé de membres expérimentés et passionnés qui disposent du temps et de l’énergie nécessaires pour remplir leurs fonctions. Généralement nommés par des actionnaires de longue date, les membres du conseil doivent également être suffisamment diversifiés pour proposer différents points de vue. Tout comme votre entreprise tente d’attirer et de conserver les meilleurs talents dans le domaine de la direction afin de s’assurer un avantage concurrentiel, vous devez vous efforcer de former un conseil compétent et efficace.

Cette tâche implique de leur offrir les outils dont ils ont besoin pour effectuer efficacement leur travail. Fournissez-leur un programme de découverte qui les préparera à s’impliquer dans votre entreprise et à se familiariser avec le climat concurrentiel. Assurez leur formation permanente et soutenez leur engagement en vue d’optimiser la valeur du point de vue spécifique de chaque membre.

Les membres de votre conseil doivent bien connaître non seulement leurs responsabilités, mais également les politiques existantes de votre entreprise. Par exemple, votre conseil d’administration doit-il respecter une durée maximale de mandat ? Quel type de procédure d’évaluation utilisez-vous pour garantir l’activité de tous les membres ? Faites connaître votre position, afin que les membres sachent ce qui est attendu d’eux et puissent se concentrer sur la tâche à accomplir.

Découvrez ici l’outil que la plupart des membres du conseil d’administration, ainsi que les cadres et les dirigeants responsables de la gouvernance utilisent pour améliorer leur gouvernance d’entreprise et sécuriser les données confidentiels. 

Loyauté et confiance

Une entreprise cotée est tout d’abord loyale envers ses actionnaires. Par conséquent, les membres du conseil d’administration doivent défendre l’intérêt des actionnaires et respecter les normes éthiques les plus strictes.

L’ingrédient clé ? La collaboration et le dialogue. Certaines entreprises encouragent les membres de leur conseil d’administration à entretenir des relations avec les actionnaires, ou nomment des membres pour assurer le contact avec les actionnaires sur certains sujets clés. Les membres étant chargés de prendre des décisions capitales pour l’entreprise, le contact avec les actionnaires est essentiel pour garantir les résultats escomptés suite à ces décisions.

L’un des facteurs favorisant la loyauté envers les actionnaires est la transparence : non seulement des résultats financiers trimestriels, mais aussi des rôles et des responsabilités au sein de l’entreprise, des objectifs, des défis, des décisions stratégiques, ainsi que des fusions et des acquisitions à venir. « Il est plus important que jamais… de continuer de croire au système et de promouvoir un meilleur service pour le public, s’accompagnant d’opérations contrôlées et transparentes », explique Deloitte dans son rapport sur la gouvernance d’entreprise dans le secteur public. De plus, la création d’une culture de la confiance peut entraîner des répercussions qui influencent positivement la réputation de votre entreprise, vos employés et votre marque.

Rationalisation des processus

Sur le plan logistique, il est essentiel que les entreprises disposent d’un système pour définir et réaliser le programme et les activités du conseil d’administration, notamment les tâches visant à établir les stratégies à long et à court terme, à élire un PDG et à fixer les rémunérations, ou encore à évaluer les possibilités et les risques. Ces pratiques impliquent de se demander régulièrement si vous atteignez les objectifs que vous aviez fixés au départ. La communication est la clé :

la communication et la circulation d’informations entre le conseil d’administration et la direction, ainsi que les contacts avec tous les actionnaires et parties prenantes, entrent dans le cadre des règles de PricewaterhouseCoopers (PWC) pour une bonne gouvernance d’entreprise.

Certains outils ont été spécifiquement conçus pour faciliter la communication. Des portails, par exemple, permettent aux membres du conseil d’administration et aux administrateurs de discuter par une plateforme sécurisée – une technique susceptible de considérablement améliorer la mobilité et la productivité des principaux décisionnaires.

La gouvernance d’entreprise n’est pas une solution miracle. Mais en gardant ces meilleures pratiques à l’esprit, vous serez mieux préparé pour mettre en pratique les projets de votre entreprise, qu’ils soient petits ou grands.

Découvrez plus sur les meilleures pratiques d’entreprise sur notre livre blanc :Les fondements d’une bonne gouvernance. Téléchargez le livre blanc ici !

BLOGS À NE PAS MANQUER