Gouvernance

Cinq pratiques de gouvernance exemplaires pour les entreprises qui souhaitent s’introduire en bourse

Pour une entreprise qui souhaite s’introduire en bourse, la mise en œuvre des pratiques de gouvernance exemplaires permettra de faciliter processus et de préparer le conseil d’administration aux futures règles et réglementations.

Voici cinq pratiques de gouvernance pour vous aider avec l’introduction en bourse :

1. Constituer un conseil d’administration fort de ses talents, de ses expériences et de sa diversité

Une des pratiques de gouvernance les plus importantes est avoir diversité au conseil d’administration. Il est essentiel que le conseil d’administration s’assure d’une équipe riche en talents et en expérience. Des entretiens objectifs doivent être menés dès le départ. De plus, les membres du conseil doivent posséder de solides connaissances sur l’organisation et apporter un ensemble unique de talents complémentaires de ceux des autres membres du conseil et qui fasse avancer le processus en temps voulu, de manière efficace et productive.

2. Engager des experts pour écrire les circulaires de sollicitation de procurations

Les membres du conseil compétents doivent être en mesure d’effectuer les tâches incombant à une société cotée, telles que l’embauche de membres de la direction ayant une expérience des sociétés cotées et qui puissent guider le processus de déclarations de procuration. Une déclaration de procuration bien faite permet aux actionnaires de faire des votes éclairés, c’est pourquoi il est indispensable d’apprendre à la rédiger correctement dans le cadre des pratiques de gouvernance exemplaires. La déclaration de procuration doit comporter les informations sur la composition et la rémunération du conseil d’administration, ainsi que tout autre élément qui relève directement des droits des actionnaires. Elle doit être concise, accessible et totalement transparente sur les affaires de l’entreprise.

3. En dire assez mais pas trop

Il peut s’avérer difficile de rédiger judicieusement une déclaration de procuration qui fournisse suffisamment de détails pour satisfaire les actionnaires sans dévoiler trop d’informations sensibles. Quand les membres du conseil se préparent à la transition vers une introduction en bourse, ils doivent bien maîtriser les questions de fond pour l’entreprise et bien connaître la façon dont les dirigeants de l’entreprise travaillent avec le conseil.

4. Adopter un portail pour conseils d’administration

Les portails pour conseils d’administration facilitent la communication entre les membres du conseil, tout en garantissant un haut niveau de sécurité de ces communications, et en imposant meilleures pratiques de gouvernance. Cependant, les membres du conseil ont souvent des parcours et des savoir-faire techniques très différents. Les membres du conseil plus âgés peuvent préférer des échanges en face à face et des communications sur papier, tandis que les plus jeunes seront peut-être plus habitués à tout faire sur ordinateur. Encore une fois, il s’agit de trouver le bon équilibre de technologie et de formation pour utiliser le portail efficacement.

5. Vérifier régulièrement les systèmes de gestion des risques

Un conseil d’administration est responsable de la gestion des risques de l’entreprise, ce qui inclut notamment les aspects financiers, la gestion, la réputation, les questions juridiques et les réglementations environnementales, mais aussi le respect des réglementations et conformités du secteur. Lorsqu’une société se prépare à entrer en bourse, les membres du conseil doivent vérifier régulièrement si la gestion des systèmes et des contrôles mise en place pour identifier, évaluer, atténuer et contrôler les risques est satisfaisante et si les rapports sont suffisants.

BLOGS À NE PAS MANQUER