Gouvernance

Administrateur de société : réussir vos 90 premiers jours dans le CA

Les conseils d’administration se renouvellent de plus en plus régulièrement, accueillant une nouvelle génération d’administrateurs. Ceux-ci se lancent pour beaucoup dans un premier mandat, qui s’accompagne souvent de nombreuses appréhensions. D’après l’avis de l’agence américaine SpencerStuart, spécialisée dans le conseil en leadership des cadres, “que dois-je faire pour préparer mon premier conseil ?” est une des questions récurrentes des nouveaux administrateurs de société. Celle-ci est suivie de près par d’autres inquiétudes : comment avoir un impact ? Que dire lors du premier conseil d’administration ? Petit guide en 3 parties à l’usage de l’administrateur en herbe pour bien préparer ses 90 premiers jours !

 

1. Rencontrez vos collègues administrateurs de société

 

La plupart des entreprises prévoient un programme de formation des nouveaux administrateurs, parfois doublé d’un système de mentorat. Ces dispositions facilitent bien sûr votre arrivée dans l’équipe d’administration, et la compréhension de vos nouvelles fonctions. Vous ne pouvez cependant pas vous restreindre à ce seul planning officiel.

 

Investir du temps dans les rencontres en face-à-face

Première étape pour réussir vos premiers pas d’administrateur de société : rencontrer les autres membres du conseil d’administration. Essayez de créer des moments de qualité avec chacun d’entre eux. Prenez donc le temps nécessaire pour qu’ils partagent avec vous leurs visions de l’entreprise, et les priorités qu’ils lui attribuent.

Plus ces tête-à-tête sortent du cadre formel du conseil d’administration, plus ils sont propices à l’échange de bons conseils. Ces rencontres incarnent aussi une occasion de percevoir la dynamique qui régit les relations entre administrateurs, et entre le CA et la direction générale.

Pour installer un climat de confiance, les administrateurs consultés par SpencerStuart affirment qu’il ne faut pas hésiter à organiser des petits-déjeuners, des dîners ou des cafés. Ces entretiens informels permettent effectivement d’observer les expressions du visage, les gestes, et d’identifier les sujets d’inquiétudes. C’est aussi un moyen éprouvé de reconnaître les personnalités avec lesquelles vous avez le plus d’affinités, et sur lesquelles vous pourrez compter dans les futurs débats.

 

L’occasion de mettre le doigt sur les “dos and don’ts

De façon plus générale, rencontrer les autres membres du conseil vous permet de circonscrire l’étendue de ce que vous ignorez. Il s’agit d’un point stratégique de taille. Cibler le périmètre de vos inconnues vous permet effectivement de poser des questions réfléchies une fois que vous intégrez le conseil.

Vos interrogations auront une vraie pertinence si vous avez par ailleurs assez fréquenté les autres administrateurs pour maîtriser certaines données stratégiques. Celles-ci incluent notamment le jargon de l’entreprise, les indicateurs de performance du conseil, mais aussi les thématiques à l’ordre du jour des 12 prochains CA.

Les administrateurs cités par SpencerStuart estiment effectivement qu’il existe trois catégories de questions à éviter quand on débute dans un conseil d’administration :

  • Les questions qui soulèvent des problématiques déjà traitées, et qui montrent que le nouvel arrivant n’a pas – ou peu – pris connaissance des procès-verbaux relatifs aux anciens conseils ;
  • Une question sur une des thématiques qui sera traitée dans un prochain CA ;
  • Des interrogations d’ordre financier qui ne prennent pas en compte le fonctionnement comptable de l’entreprise, très variable d’une société à l’autre.

Gardez également en tête que ces rencontres ne sont pas que des réunions entre administrateurs de société. Essayez par conséquent de connaître personnellement vos interlocuteurs. Les quelques informations que vous glanerez vous permettront de comprendre les réactions des uns et des autres lors des discussions houleuses. C’est aussi la meilleure façon d’identifier des alliés, capables de répondre à vos questions de détail à la pause-café.

 

Les procès-verbaux et autres documents du CA accessibles en 3 clics !

S’y retrouver dans les procès-verbaux, et plus généralement dans les précédents dossiers du CA, relève souvent du défi pour les nouveaux administrateurs de société. Pour faciliter leur arrivée, les solutions de collaboration sécurisées comme les portails digitaux pour conseil d’administration et de simplification des PVs s’avèrent particulièrement précieuses. Demandez-nous une démonstration de notre logiciel de gouvernance digitale pour observer ces logiciels en action.

 

2. Rapprochez-vous du Top management

 

Spontanément, les nouveaux administrateurs de société ne pensent pas toujours que la fréquentation du comité exécutif et du président – bien différent du directeur général – relève vraiment de leur champ d’action. Ces personnes ont pourtant un rôle central dans la prise de décisions qui régit le comportement de l’entreprise. Les rencontrer permet donc d’entendre de nouveaux points de vue quant aux défis qu’affronte la société. Le COMEX et le PDG ont aussi un rôle important dans la performance, un domaine qui va bientôt retenir toute votre attention.

Tous ces tête-à-tête sont bien sûr chronophages. Les administrateurs de société interrogés par SpencerStuart les estiment cependant indispensables pour comprendre ce qui différencie la société que vous allez administrer des autres que vous avez connues. Tous admettent effectivement avoir pris plus de temps que prévu pour embrasser la culture d’entreprise, ses stratégies, mais aussi pour identifier ses principaux challenges.

Pour que ces échanges se passent au mieux, les administrateurs conseillent d’ailleurs de privilégier les questions aux affirmations. Vos interlocuteurs seront réceptifs à votre volonté d’en savoir plus, surtout si vous vous intéressez aux questions importantes à leurs yeux. Détailler une opinion ferme à ce stade de votre intégration pourrait cependant être mal perçu.

 

3. Analysez votre rôle en tant que nouvel administrateur

 

Les doutes que vous ressentez en tant que nouvel arrivant dans le conseil d’administration sont compréhensibles. Ils ne doivent cependant pas vous faire oublier que vous avez été choisi.e pour une bonne raison. Avant votre premier conseil d’administration, concentrez-vous donc sur la valeur ajoutée qu’on attend de votre participation. Lors de la réunion, écoutez beaucoup, mais contribuez aussi un peu. Les membres du conseil apprécient d’avoir un nouvel avis, surtout quand c’est celui d’un expert du domaine concerné.

Vous pouvez aussi profiter du premier CA auquel vous participez pour inviter vos collègues à vous poser des questions. Votre présence s’explique probablement par l’émergence de thématiques nouvelles pour eux, comme la digitalisation de l’entreprise ou la cybersécurité du conseil d’administration. Leur donner l’opportunité de lever leurs premiers doutes vous positionne d’emblée en tant qu’expert. C’est aussi une manière intelligente de leur faire oublier la paperasse qu’ils ont dû lire dans le cadre de votre arrivée !

 

Livre blanc – téléchargez gratuitement notre guide d’accueil et de formation des nouveaux administrateurs de société

Votre conseil d’administration se prépare à accueillir de nouveaux membres ? Vous souhaitez que ce renouvellement du CA incarne un vrai levier d’amélioration des performances du conseil, mais aussi plus largement de l’entreprise ? Procurez-vous notre livre blanc “Préparez l’avenir – comment bien accueillir et former les nouveaux membres du conseil ?”

BLOGS À NE PAS MANQUER